Bébé Bonheur Index du Forum Bébé Bonheur
L'avant et l'après bébé, notre vie de tous les jours
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

tout sur les aliments

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bébé Bonheur Index du Forum -> Nos enfants -> Au quotidien avec les enfants -> Leur alimentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 20/06/2006 16:47:56    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

Le fromage


A neuf mois, votre bébé est prêt pour ses premières bouchées de fromage. Idéal pour varier les plaisirs lactés de votre bébé.


Pourquoi lui proposer du fromage ?

Le fromage est très digeste contrairement aux a priori (même les fromages à pâte cuite comme le cantal ou les fromages fermentés comme le Bresse). Le lactose du lait, parfois mal supporté par les bébés, est absent des fromages.
Il contribue donc à assurer les besoins en calcium. Parmi les fromages, ceux à pâte cuite comme le gruyère sont les plus concentrés en calcium, mais ils ont une teneur en matière grasse élevée.


Quels fromages lui donner ?

Parmi la grande variété de fromages, choisissez d'introduire en toute petite quantité de préférence, les fromages pasteurisés à consistance crémeuse, comme le brie ou le camembert. Mais ne renoncez pas à certains fromages plus forts comme le cantal ou le gruyère qui peuvent également plaire à votre bébé et que vous pouvez introduire aux environs de 9 mois. Par contre, évitez les fromages au lait cru avant 3 ans.





Pour commencer, vous pouvez proposer à votre bébé quelques miettes légèrement écrasées sur une petite tartine. Vous pouvez ensuite utiliser les fromages dans vos quiches, soufflés ou gratins.



Nos conseils

- Si vous servez une portion de fromage importante à votre bébé, pensez à diminuer la proportion de viande ou de poisson pour ne pas doubler les protéines animales.

- De plus, ce sont des aliments qui ont une teneur en sel élevée ; restez prudente sur leur consommation car l'organisme de votre bébé à besoin de peu de sel.



La viande


La viande, recommandée aux adultes pour son apport en protéines, l'est aussi pour les bébés dès 6 mois, mais en quantités adaptées à chaque âge.



Pourquoi proposer de la viande ?

La viande est un des aliments les plus riches en protéines. Elle peut être proposée à partir de 6 mois en accord avec votre pédiatre, sans dépasser 10 grammes par jour, soit l'équivalent de 2 cuillères à café. Entre 9 mois et 1 an, votre enfant peut manger jusqu'à 15 à 20 grammes de viande par jour, soit l'équivalent de 4 à 5 cuillères à café. Après 1 an, 30 à 40 grammes de viande par jour suffisent. Les petits pots Blédina ou les Blédichefs constituent un véritable repère car ils contiennent la quantité de protéines adaptée à chaque âge.



Quelle viande lui cuisiner ?

Les pédiatres recommandent l'introduction de la viande à partir de 6 mois. D'abord mixée, puis finement hachée, la viande de boeuf sera souvent la première proposée, puis l'agneau, le jambon blanc, le veau, le blanc de poulet, la dinde... En résumé, votre bébé peut consommer n'importe quelle viande rouge ou blanche, à l'exception des abats.

Nos conseils

Veillez à ce que l'introduction de la viande s'opère sur plusieurs semaines et respectez bien les quantités adaptées à l'âge de votre bébé.


bon je finirai plus tard car bebe m'appelle
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: 20/06/2006 16:47:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
wik
Invité

Hors ligne





MessagePosté le: 20/06/2006 17:47:00    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

super vivement la suite Wink
Revenir en haut
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 20/06/2006 18:07:47    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

L'oeuf


L'oeuf est un aliment complet, riche en protéines, à proposer à votre enfant à partir de 1 an.


Pourquoi lui proposer des oeufs ?

Riche en protéines, l'oeuf contient autant de protéines que 50 grammes de viande ou de poisson. L'ensemble des protéines contenues dans le jaune et le blanc d'oeuf sont parfaitement équilibrées et très bien assimilables par l'organisme. De plus, il renferme également du fer, des lipides et des vitamines A, B, et D.


Sous quelles formes les cuisiner ?

Les protéines du blanc d'oeuf étant parfois responsable d'allergies alimentaires, les pédiatres recommandent d'attendre 12 mois avant de l'introduire dans l'alimentation de votre bébé. Vous pouvez commencer par lui proposer un demi oeuf dur, puis un oeuf entier et par la suite votre bébé peut manger les oeufs à la coque, pochés ou dans un dessert. A partir de 15 mois, vous pouvez lui servir l'oeuf en omelette ou au plat.





Le jaune d'oeuf séparé délicatement du blanc peut être introduit à partir de 6 mois. Ainsi votre bébé commencera par manger un demi-jaune d'oeuf dur par semaine, soit l'équivalent de deux cuillères à café. Puis il pourra manger un jaune d'oeuf entier à partir de 9 mois.



Nos conseils

Pour vérifier la fraîcheur d'un oeuf, il existe un moyen très simple et rapide : il suffit de plonger l'oeuf cru dans un bol d'eau. S'il tombe au fond et y reste, il est frais. S'il flotte à la surface, débarrassez-vous sans hésitation de cet oeuf, il pourrait provoquer une intoxication chez votre enfant.


Le poisson


Le poisson, recommandé comme la viande et l'oeuf aux adultes pour son apport en protéines, l'est aussi pour les bébés dès 6 mois, mais en quantités adaptées à chaque âge.



Pourquoi proposer du poisson ?

Le poisson est un des aliments les plus riches en protéines. Il peut être proposé à partir de 6 mois, en alternance avec la viande ou le jaune d'oeuf. Dans un premier temps, veillez à ne pas dépasser 10 grammes une à deux fois par semaine, soit l'équivalent de 2 cuillères à café. Entre 9 mois et 1 an, vous pouvez servir à votre enfant jusqu'à 15 à 20 grammes de poisson, soit l'équivalent de 3 à 4 cuillères à café. Après 1 an, 30 à 40 grammes de poisson suffisent.

Quels poissons lui cuisiner ?

Colin, saumon, sole, turbot, merlan, cabillaud, daurade... Tous les poissons peuvent être proposés, à condition d'être très frais. Ils apportent les mêmes quantités de protéines que les viandes. Le hareng et le maquereau, plus gras, sont à éviter dans un premier temps. Certaines espèces ont un goût plus marqué que d'autres et peuvent être seulement un peu plus longues à digérer.



Nos conseils

- Pour éviter les arrêtes, proposez plutôt des filets à votre enfant.

- Le poisson comme la viande doivent être de préférence cuisinés à point et sans matière grasse.




Les céréales


Les céréales jouent un rôle primordial dans le début de la diversification alimentaire. Au fil de l'introduction de nouveaux aliments, les céréales sont présentes sous différentes formes.


Pourquoi proposer des céréales ?

A partir de 4 mois, votre bébé va commencer à avoir une activité de plus en plus importante : allongé, il parvient à se retourner, il commence également à vouloir se tenir assis. Les besoins nutritionnels de votre nouveau-né vont donc évoluer et le lait infantile comme aliment unique ne suffira peut être plus. C'est pourquoi les céréales vont petit à petit être introduites dans son alimentation. Ce sont des glucides complexes qui vont alimenter ses muscles en énergie et permettrent à votre bébé d'espacer ses prises alimentaires. De plus, l'introduction des céréales permet à votre bébé de connaître de nouvelles saveurs qui vont enrichir sa diversification alimentaire très progressivement.
Plus tard, entre 8 et 10 mois, elles pourront également être présentées sous forme de bouillie pour être mangées à la petite cuillère et varier les plaisirs. En grandissant, les céréales seront données aussi sous la forme de pâtes à potage, riz, semoule, tapioca. Puis petit à petit, tous les féculents peuvent être introduits.

Quelques précautions restent à prendre lors de l'introduction des céréales dans l'alimentation de votre bébé. Certains enfants ont une intolérance au gluten, une protéine contenue dans certaines céréales (le blé, l'orge, le seigle, l'avoine). Pour éviter les troubles provoqués par cette intolérance, il est conseillé d'attendre 6 mois avant de l'introduire dans l'alimentation de votre bébé. Jusque-là, les pédiatres recommandent de proposer des céréales sans gluten.
Nos conseils

Veillez à ne pas introduire avant 4 mois les céréales dans l'alimentation de votre bébé. Elles pourraient provoquer des troubles digestifs comme des ballonnements, des coliques ou des diarrhées.



Les fruits


Naturellement attirés par la saveur sucrée, les bébés apprivoisent rapidement les fruits dans leur alimentation. Dès le début de la diversification alimentaire, les fruits peuvent être inclus dans les repas de bébé car ils sont sources de vitamines, de fibres, de glucides et minéraux.


Pourquoi lui donner des fruits ?

Le lait maternel ou infantile est le seul aliment que votre bébé connaît les premiers mois de sa vie. Si le nourrisson est allaité, il s'initie à différents goûts par le biais de l'alimentation de la mère.

Ensuite, c'est avec des aliments à texture lisse que les pédiatres conseillent de commencer la diversification alimentaire : mixés en purée fine, les fruits font partie de ces nouvelles saveurs à découvrir. Bébé va pourvoir découvrir d'autres goûts, odeurs et couleurs que celle du lait qui l'initie à l'alimentation variée. Au début de la diversification alimentaire, la consommation de fruits peut venir en complément de la consommation de lait infantile.

Les fruits apportent :
- des fibres qui facilitent le transit du bébé et réduisent les constipations
- des vitamines comme le béta-carotène présent dans les fruits colorés (abricot), de la vitamine C dans les fraises et les agrumes. Elle se trouve en quantité variable selon les fruits et les modes de consommation.
- des minéraux comme le potassium, le magnésium
- des glucides simples qui sont rapidement assimilés par l'organisme


Quels fruits lui proposer et en quelle quantité ?

L'introduction de purée de fruits peut se faire parallèlement à celle des légumes.
Au début, vous pouvez utiliser des purées de fruits cuits, des desserts de fruits adaptés aux bébés.
Plus tard, vous pouvez introduire des fruits frais bien mûrs, épluchés, réduits en purée de moins en moins fine.





Trois d'entre eux sont particulièrement adaptés aux nourrissons : la pêche, la banane et la pomme. Dans un premier temps, elles peuvent être cuites dans l'eau, puis plus tard donnés crus, écrasés ou râpés. Dans un deuxième temps, n'hésitez pas à introduire des abricots, des poires et des pruneaux. A partir d'un an, vous pourrez proposer un à un d'autres nouveaux fruits, d'abord cuits, puis crus ou coupés en petits morceaux.

Epluchez bien les fruits, cuisez les dans l'eau ou à la vapeur pour préserver les vitamines qu'ils contiennent. Pour les purées de fruits faites maison, évitez de les conserver au-delà de 48 heures, elles perdraient également leurs vitamines.

- Attention aux pruneaux connus pour leur effet laxatif, ne les donnez que par petites quantités.


Les sucres


Votre bébé va découvrir tout au long de sa diversification alimentaire différentes sortes de sucres. En effet, les sucres sont présents dans les aliments sous différentes formes. Il faut distinguer principalement les sucres naturellement présents dans les aliments et les sucres ajoutés


Quels sucres proposer à votre bébé ?

On trouve naturellement des sucres complexes dans les céréales, le riz, les pâtes ou même le pain... et des sucres simples dans les fruits. Les gâteaux, sodas ou bonbons contiennent, quant à eux, des sucres ajoutés.
Quels sucres éviter ?

Votre bébé est naturellement attiré par le goût sucré, d'où l'importance d'être très vigilant sur les excès d'aliments contenant des sucres ajoutés. Ils développent une habitude du goût sucré sans pour autant provoquer un sentiment de satiété. Si les sucres présents dans les gâteaux ou les bonbons peuvent participer à la fête lors de certaines occasions, il ne faut pas que votre bébé les consomme de façon systématique.


Soyez vigilante, n'habituez pas votre enfant à consommer régulièrement des sodas avant 3 ans. Si les sucreries deviennent synonyme de récompenses ou de solutions à un caprice ; elles peuvent très vite être un moyen de chantage très efficace pour votre enfant.


Les biscuits


Les bébés réclament vite les biscuits de leurs aînés... mais leur introduction doit être prudente et progressive.


Pourquoi proposer des biscuits à votre bébé ?

La pause goûter est bien souvent le moment d'introduction des biscuits. En grandissant les enfants souhaitent faire comme leurs frères et soeurs en mangeant des biscuits au moment du goûter. Des biscuits adaptés ont spécialement été fabriqués pour répondre à leurs besoins nutritionnels et sont parfaitement adaptés à leur physiologie.


Quels biscuits donner à votre bébé ?

Les biscuits proposés aux bébés sont spécifiques ; ils contiennent des taux de sucres et de matières grasses adaptés aux bébés et apportent du fer, du calcium et de la vitamine B.

A l'inverse des biscuits pour les plus grands, ils sont adaptés à la petite bouche et aux petites mains de votre enfant.





A partir de 6 mois, vous pouvez donc commencer à leur faire goûter des biscuits en bouillie en laissant fondre un biscuit dans du lait infantile 2ème âge. Pour varier les plaisirs, vous pouvez remplacer le lait par du jus de fruit, du yaourt ou de la purée de fruits.

A partir de 8 mois, votre bébé pourra sucer ou croquer ses biscuits et aux alentours de 15 mois, les premières molaires de votre enfant lui permettront de savourer ses biscuits.
Nos conseils

- Evitez de lui donner des viennoiseries et des pâtisseries avant 3 ans.

- Votre bébé doit toujours être bien assis quand il mange son biscuit. La présence d'un adulte est également indispensable pour l'aider au cas où il aurait quelques difficultés à manger ce premier aliment à consistance solide.



L'eau


L'eau est un nutriment très important chez le nourrisson : elle représente jusqu'à 75% de la masse corporelle des bébés, contre 40% à 60% chez l'adulte.


Pourquoi proposer de l'eau ?

Votre bébé doit s'hydrater 3 fois plus qu'un adulte proportionnellement à son poids. L'eau provient en priorité des boissons, mais aussi des aliments ingérés (légumes : 90%, fruits : 80%, produits laitiers : 75%) et de l'organisme lui-même via les réactions de transformation des nutriments. Boire est donc indispensable pour conserver un bon niveau d'hydratation.


Quelle eau et en quelle quantité ?

Pour préparer le lait des nourrissons, mieux vaut utiliser une eau peu minéralisée et sans nitrates. Facile à repérer, ces eaux portent une mention du type : « convient à la préparation des aliments des nourrissons » sur leur étiquettes. Vous avez donc le choix entre certaines eaux minérales adaptées aux besoins des bébés comme Evian ou de l'eau de source. En ce qui concerne l'eau du robinet, vérifiez si sa composition est adéquate au sein de votre ville ou région.





Plus tard, lorsque la diversification alimentaire commence entre 4 et 6 mois, les quantités de lait donc d'eau vont diminuer au profit d'aliments solides. Il est alors indispensable de proposer jusqu'à 1 litre d'eau par jour à votre enfant pour compenser ce déficit.



Nos conseils

Si jusqu'à 6 mois environ, un bébé n'a pas besoin de boire de l'eau en plus des biberons de lait, il faut savoir rester souple et s'adapter à chaque situation. Si la température dépasse les 20 degrés ou si votre enfant est souffrant et fiévreux, il a sûrement soif. Pensez à lui proposer un biberon d'eau régulièrement pour l'hydrater, il boira la quantité dont il a besoin.




Le sel


Le goût de votre bébé est différent du vôtre et ses besoins en sel aussi ! Les papilles de votre enfant sont bien plus sensibles que les vôtres ainsi le goût qu'il perçoit pour chaque aliment nouveau est amplifié. C'est pourquoi, les petits apprécient leurs aliments sans sel... et c'est bien meilleur pour leur santé. Les laits, soupes, aliments infantiles sont donc volontairement peu salés.




Selon les recommandations pédiatriques, la consommation quotidienne de sel devrait se situer entre 0,5 et 0,9 g par jour sachant qu'une pincée de sel = 0,3 g en moyenne. Or la consommation de sel dans l'alimentation des tout-petits à tendance à être trop importante, les quantités étant très difficiles à maîtriser.




Une consommation excessive de sel chez les petits pourrait être néfaste pour sa santé. En effet, les reins de votre enfant ne savent pas éliminer l'excès de sel. Leurs reins sont encore immatures durant les 3 premières années de leur vie. C'est pourquoi, les aliments spécifiques sont adaptés. Sachez que la quantité de sel présente dans les aliments pour bébés est limitée par la réglementation. En effet, depuis 1976, en concertation avec les pédiatres, les fabricants français d'aliments infantiles ont réduit la quantité de sodium présente dans leurs produits.




Nos conseils

Lorsque vous cuisinez, salez peu. Faites-leur plutôt découvrir de nouvelles saveurs, variez les recettes ou assaisonnez modérément d'herbes et d'aromates vos plats « faits maison ». Les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès le plus jeune âge.


Le chocolat


Tous les bébés manifestent une préférence pour le sucré dès leur naissance. Le chocolat va donc vite devenir l'un de leurs aliments favoris.


Pourquoi lui proposer du chocolat ?

Le chocolat est d'abord source d'énergie ! Mais ce n'est pas tout : le cacao contient également des minéraux, des vitamines.

Vous pouvez commencer à faire découvrir le chocolat à votre bébé à partir de 6 mois au petit-déjeuner sous forme de céréales instantanées Blédine au cacao ou dans des briques petit déjeuner équilibré au cacao prêtes à l'emploi telle que Bledidej cacao. Plus tard, entre 10 mois et 3 ans, vous pourrez lui proposer de la poudre cacaotée adaptée à ses besoins comme Blédicao qui contient 40% de sucres de moins qu'une poudre chocolatée classique, tout en offrant ce bon petit goût cacaoté.





Vers 18 mois, votre enfant va pouvoir goûter au chocolat en tablettes. Privilégiez le chocolat noir qui est plus riche en magnésium, indispensable au bon fonctionnement neuromusculaire. Le chocolat en tablette est néanmoins un aliment riche en sucre et matière grasse. Il est donc conseillé que sa consommation reste occasionnelle car il se classe, comme les sucreries et les viennoiseries, dans la catégorie des aliments sucrés. Sa consommation ne doit donc pas devenir une habitude pour éviter de créer une dépendance chez votre enfant.



Nos conseils

Lorsque vous donnez un carré de chocolat à votre enfant, ne le laissez jamais sans surveillance.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 20/06/2006 18:26:16    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

Les protéines


Les protéines sont indispensables à la croissance des enfants : elles construisent et réparent les cellules de l'organisme, en particulier celles des muscles.

Vous les trouverez dans le lait, le fromage, la viande, le poisson, les oeufs, les céréales et les légumes secs. Cependant, leur apport ne doit pas être trop important pour ne pas surcharger l'organisme de votre bébé.

Pour vous simplifier la vie, il existe des laits infantiles et des repas à base de viande ou de poisson fournissant la quantité de protéines adaptée à chaque âge.





Les lipides


Les lipides sont indispensables à la croissance et au développement de votre bébé. Source d'énergie grâce à leur apport en calories, ils permettent également de transporter les vitamines liposolubles A, D, E et K. D'autre part, les lipides contiennent les Acides Gras Essentiels qui ne peuvent pas être fabriqués par l'organisme. Indispensables pour le développement du cerveau et du système nerveux des enfants, les A.G.E. doivent donc être apportés par l'alimentation. Toutes ces vertus sont autant de raisons pour ne pas diminuer ou supprimer les lipides de l'alimentation de votre enfant par souci diététique.

Vous trouverez surtout les lipides dans les matières grasses végétales (huiles, margarine) et animales (beurre, crème).
La viande, le poisson, le lait entier et les fromages sont également sources de matières grasses.

Les vitamines


Les vitamines sont indispensables à l'organisme puisqu'elles servent à assimiler les nutriments nécessaires à la croissance de votre bébé.


La vitamine A

Elle favorise la croissance en aidant les cellules à se construire. Mais surtout, elle est essentielle pour acquérir une bonne vision. En effet, le nouveau-né ne voit votre visage que lorsqu'il est dans vos bras, à 1 mois il commence à suivre des yeux et à 3 mois sa vision est la même que celle d'un adulte. La vitamine A participe à ce développement spectaculaire. Vous la trouverez dans le lait, maternel ou infantile pour commencer et plus tard dans les autres produits laitiers, le jaune d'oeuf, le foie, les carottes, les épinards, le potiron, les abricots, les mangues, les melons.


La vitamine C

Plébiscitée pour ses vertus contre la fatigue, elle joue également un rôle dans le développement des défenses immunitaires et dans l'assimilation du fer d'origine végétale.
Une carence en vitamine C peut se manifester par de la fatigue ou quelques douleurs bénignes. Vous la trouverez notamment dans les fruits frais : kiwi, fraises, agrumes, cassis.


La vitamine D

Elle favorise la fixation du calcium et du phosphore, indispensables pour la construction des os et l'édification des dents. Vous la trouverez aussi dans les aliments comme le poisson, le beurre et le jaune d'oeuf. Elle provient également de l'action des rayons ultraviolets du soleil sur notre peau. Restez cependant vigilante, il est déconseillé d'exposer fortement votre enfant au soleil : lorsqu'il joue à l'extérieur, veillez à ce qu'il ne soit pas exposé longtemps et pensez à protéger sa peau et sa tête des rayons directs du soleil.


La vitamine E

Elle contribue au maintien et au bon fonctionnement des cellules et participe à la formation des tissus. Vous la trouverez dans les huiles végétales, le foie, les germes de blé et les oeufs.
Les glucides


Les glucides sont des nutriments indispensables pour fournir chaque jour de l'énergie à votre enfant . Ils se composent en deux groupes distincts.

Les sucres sont présents dans les aliments sous différentes formes. Il faut distinguer principalement les sucres naturellement présents dans les aliments (sucres complexes et simples) et les sucres ajoutés. On trouve, naturellement, des sucres complexes dans les céréales, les pâtes, les riz ou même le pain... et des sucres simples dans les fruits. Les sucres naturels sont à consommer tous les jours. Les gâteaux, sodas ou bonbons contiennent, quant à eux, des sucres ajoutés. Ces derniers sont à consommer occasionnellement. De plus la consommation de sodas et bonbons est déconseillée avant 3 ans.

Le mieux est d'habituer bébé à apprécier les aliments très peu ou naturellement sucrés afin de ne pas accentuer leur préférence pour le goût sucré


Les minéraux


Les minéraux sont indispensables au bon développement de l'organisme des tout-petits, chacun ayant des vertus très spécifiques.


Le calcium

Le calcium est indispensable pour la construction des os et l'édification des dents de votre bébé. Le lait, maternel ou infantile, participe au développement du capital osseux : avec un apport de 400 mg de calcium par jour jusqu'à 6 mois, puis 500 mg, il devient vite incontournable dans son alimentation. Attention à ne pas négliger les apports en calcium (yaourts, fromages...) au moment du sevrage ou de la diversification alimentaire. Le fromage à pâte dure (gruyère, hollande, chester, cantal) est plus riche que le fromage à pâte molle (camembert, brie).



Le fer

Pour éviter l'anémie et rester en forme, le fer est primordial. A sa naissance, votre bébé bénéficie d'une quantité de fer que vous lui avez transmise pendant la grossesse. Mais très vite, il va devoir se constituer ses propres réserves. Participant à la construction du système de défense immunitaire, le fer doit être ingéré en quantité suffisante (6 à 10mg par jour) pour être efficace. D'autant plus que ce minéral est difficilement assimilable : seulement 10% du fer présent dans l'alimentation seront assimilés par l'organisme. Vous le trouverez pour commencer dans le lait maternel ou infantile puis dans les céréales infantiles, la viande, le poisson, les oeufs, les lentilles, les brocolis, les épinards.


Le fluor

Actif sur les dents, le fluor en durcit l'émail. Mais il prévient aussi les caries : un supplément en fluor (prescrit par votre médecin ou votre dentiste) pourrait permettre de réduire les risques de caries de 50%. Vous trouverez également le fluor dans le poisson et les épinards.












Attention cependant aux graisses chaudes, recuites ou roussies : elles sont peu digestes et difficiles à assimiler. C'est pourquoi mieux vaut cuire les viandes et poissons sans graisse, et ajouter celle-ci crue, au moment de servir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
titibou78
Administratrice
Administratrice

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 2

Messages: 54 190

MessagePosté le: 20/06/2006 20:53:51    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

tu es une vraie pro dis donc Laétitia Wink
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lydie et ses p'tits bouts.
Revenir en haut
Caroline
Invité

Hors ligne





MessagePosté le: 21/06/2006 08:52:25    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

Merci bcp Laëtitia, c'est super intéressant et j'ai appris plein de chose !!!

[Hello] [Enchante]
Revenir en haut
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/06/2006 15:09:03    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

de rien je trouvais cela interressant dc j'en ft profiter [Enchante]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mcflyette
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 10 638

MessagePosté le: 21/06/2006 15:14:53    Sujet du message: tout sur les aliments Répondre en citant

merci vosco Wink
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: 08/12/2016 22:04:56    Sujet du message: tout sur les aliments

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bébé Bonheur Index du Forum -> Nos enfants -> Au quotidien avec les enfants -> Leur alimentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


My Topsites List