Bébé Bonheur Index du Forum Bébé Bonheur
L'avant et l'après bébé, notre vie de tous les jours
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les pleurs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bébé Bonheur Index du Forum -> Nos enfants -> Au quotidien avec les enfants -> Leur santé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 00:58:06    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Décodez les besoins de votre bébé de 0 à 6 mois

Comment interpréter les réactions de votre nourrisson.

* Je suis si petit et j'ai déjà des soucis
* Faites-vous aider !
* J'adore prendre mon bain
* Si vous allaitez au sein
* Si vous allaitez au biberon
* A l'âge des compotes et des purées
* Je veux dormir... comme un bébé !
* Alors, on joue avec moi ?

Je suis si petit et j'ai déjà des soucis

Pourquoi pleure-t-il si souvent ?
Pendant les neuf mois passés dans votre ventre, votre bébé n'a pas connu la sensation de manque. Régulièrement nourri, maintenu au chaud, caressé par le liquide amniotique... tous ses besoins étaient satisfaits. A présent, il n'a que les pleurs pour exprimer sa faim, l'envie d'un câlin, l'irritation de ses fesses, etc. Vous n'arrivez pas à identifier la cause de son chagrin ? Patience : au fil du temps, vous allez affiner votre compréhension, et votre tout-petit, lui, va de mieux en mieux s'exprimer.

Ses hoquets le font-ils souffrir ?
C'est ce que vous finissez par vous demander au bout du cinquième ! Probablement lié à une immaturité du diaphragme, le hoquet est très fréquent chez le nourrisson. Mais n'ayez crainte : il se produit même chez le foetus, sans que la maman ne s'en rende compte. Cela ne procure aucune souffrance, sinon bébé le signalerait. Mettez-le en position assise, et attendez que cela passe.

Quand puis-je le sortir ?
Si votre enfant est en bonne santé, rien ne vous empêche de vous promener à l'extérieur quelques jours après sa naissance. En hiver, n'oubliez pas de le couvrir soigneusement, notamment à ses extrémités. En été, protégez-le du soleil. Evitez de le promener en plein pic de pollution ou quand la température est inférieure à 0 °C. Enfin, renoncez, sans culpabilité, à la promenade si vous vous sentez trop fatiguée !

A quel moment le changer ?
C'est lui qui vous le dira. S'il a l'habitude d'émettre des selles pendant ou à la suite de son repas, changez-le après. Mieux vaut y penser avant s'il reste au sec et s'endort profondément à la fin de la tétée. Vous pouvez même le faire au cours de la tétée, s'il est de ces coquins qui s'endorment à peine deux minutes après avoir commencé leur repas... L'important, c'est de lui mettre régulièrement une couche propre pour éviter toute irritation cutanée.

Il se tortille en hurlant. Que se passe-t-il ?
Si votre bébé pleure sans avoir faim et replie frénétiquement ses jambes sur son ventre, il a probablement des coliques. Ces douleurs spasmodiques étant dues à une immaturité de son système digestif, il existe peu de moyens pour les soulager. Mettez-le dans sa position préférée, massez son ventre et consolez-le : à partir de trois mois, ce sera fini.

Et si j'oublie de lui donner ses vitamines ?
Concernant la vitamine D, ce n'est pas grave mais n'en faites pas une habitude car celle-ci a un rôle important. En fixant le calcium de l'alimentation sur les os, elle prévient le rachitisme (déformation des os, et non maigreur).

Que faire s'il est fiévreux ?
Chez l'enfant de moins de trois mois, la fièvre est rare mais nécessite obligatoirement de consulter. Il ne faut pas se contenter de donner des médicaments contre la fièvre, en attendant. Ces derniers, en revanche, peuvent être utilisés sans prescription médicale chez le bébé de plus de trois mois, en veillant à respecter la posologie (poids de l'enfant et intervalle entre deux prises). Mais cela ne vous dispense pas de déshabiller votre bébé (non, il n'attrapera pas froid !) et de lui donner à boire. Quant au bain, son action est limitée dans le temps et ne permet d'obtenir qu'une baisse infime de la température (0,3 °C env.).

Et ses feux de dents ?
Si votre bébé, gencives irritées et joues en feu, bave abondamment, a des selles molles et souffre d'un érythème fessier, il « fait » ses dents : classique, à partir de quatre mois ! Ne cherchez pas à abraser la gencive avec du sucre ou une petite cuillère : vous risqueriez de provoquer une infection. Soulagez-le par un traitement homéopathique et l'application par massage d'un baume gingival. Gardez-vous de tout mettre sur le compte des dents : un enfant qui bave peut avoir une angine, et celui qui se réveille la nuit en hurlant une otite. En cas de doute, consultez votre pédiatre.

Comment soigner les fesses rouges ?
Appliquez une pâte protectrice à l'eau ou une pommade à base d'oxyde de zinc qui fait écran entre l'épiderme, l'urine et les selles. Si la peau est très irritée, il faut l'aider à cicatriser en appliquant une compresse imbibée d'éosine, de solution de Milian ou de fluoreséine. Vous pouvez alors utiliser des couches en coton. L'été, laissez votre bout de chou les fesses à l'air de temps à autre.

Dois-je m'inquiéter de ses régurgitations ?
Qu'il est éprouvant de voir son petit rejeter une quantité parfois importante de lait après le repas ! Cela ne doit pas vous inquiéter si l'incident le laisse impassible et si aucun autre symptôme ne l'accompagne (perte de poids notamment). La plupart des nouveau-nés régurgitent le trop-plein de lait avalé, tandis que seulement 5 à 10 % d'entre eux souffrent d'un reflux gastro-oesophagien pathologique.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: 21/07/2006 00:58:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 00:58:40    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Faites-vous aider !

N'attendez pas d'être épuisée pour faire appel à des professionnels de la santé, prêts à tendre une oreille attentive à vos interrogations de mère.

La sage-femme
Contactez-la dès votre sortie de la maternité, car ses consultations à domicile sont remboursées à 100 % pendant les douze jours qui suivent l'accouchement. Elle vous conseillera sur les soins à dispenser à votre bébé, mais aussi sur les moyens de récupérer physiquement après cette naissance.

L'infirmière puéricultrice
Vous la rencontrerez au centre de Protection maternelle et infantile (PMI) de votre quartier, lequel organise souvent une permanence hebdomadaire. On y vient pour peser son bébé, mais aussi pour bavarder avec d'autres parents. L'infirmière peut faire des visites gratuites à domicile.
Le pédiatre
Inutile de patienter jusqu'à la visite obligatoire du premier mois pour lui demander de vous accompagner à la découverte de votre bébé. Vous pouvez aussi faire appel à un médecin généraliste habitué à pratiquer la pédiatrie.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 00:58:58    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

J'adore prendre mon bain

Un moment de douceur et d'échanges entre bébé et vous... voilà ce que le bain doit être. Soigneusement savonné, frictionné et massé, bébé, tout propre, n'en sera que comblé !

Tout préparer à l'avance !
Une fois que votre bébé sera nu, il sera trop tard pour courir à l'autre bout de l'appartement chercher un body ou des chaussettes ! Consacrez un peu de temps à rassembler ce dont vous avez besoin : une serviette de toilette, un vêtement de rechange, une couche et les produits de toilette nécessaires. Veillez à ce que la salle de bains soit suffisamment chauffée et l'eau à la bonne température (36 à 37 °C). Branchez le répondeur téléphonique. Le jour où le bain s'apparente à une corvée, oubliez-le : vous pouvez vous contenter de lui laver les fesses, le visage et les mains avec un coton imbibé d'eau chaude.

Une toilette parfaite
Si votre bébé pleure à chaque fois qu'il est nu, vous pouvez le nettoyer dans l'eau et le rincer ensuite. S'il a une soudaine aversion pour l'eau, lavez-le temporairement sur la table à langer avant de lui proposer à nouveau de se baigner. Les premières semaines, un savon surgras suffira pour le crâne et le corps.

Patouiller, c'est marrant
Votre nouveau-né ne sera pas tout de suite sensible aux petits jouets flottants, mais il le sera aux sensations que l'eau lui procure. Faites-la onduler ou couler doucement sur lui : voilà qui attire son attention ! Vous pouvez nommer affectueusement les différentes parties de son corps, ce qui l'aidera à se découvrir petit à petit. Rien ne vous empêche de vous baigner avec lui, mais lavez-vous avant !

Aux petits soins
Séchez-le soigneusement, jusque dans les petits plis. Disposez une couche rapidement, cela vous évitera une malencontreuse inondation. Vous pouvez nettoyer le cordon avec de l'éosine aqueuse ou de la chlorexidine, avant d'appliquer une nouvelle compresse. Enfilez-lui un body. Le pavillon des oreilles se nettoie avec un petit coton en tortillon, tandis que l'entrée du conduit n'a aucun besoin d'être récuré. Si son crâne présente des croûtes de lait, enduisez-le d'huile d'amande douce, puis frottez-le doucement avec une brosse à cheveux.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 00:59:28    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Si vous allaitez au sein

Comment dois-je m'alimenter ?
Mangez de tout ! Votre bébé bénéficiera ainsi d'une farandole de saveurs, issue des aliments que vous ingérez. Assurez-vous de consommer assez de protéines et buvez beaucoup, afin de maintenir votre lactation. Ce n'est pas le moment de vous lancer dans un régime : d'ailleurs, l'allaitement va vous aider à retrouver votre poids d'avant la naissance. Efforcez-vous de rayer thé, café et alcool de votre menu.

De combien de tétées mon bébé a-t-il besoin ?
Chaque nouveau-né à des demandes différentes. Si le vôtre réclame le sein (ou le biberon) dix fois par jour, alors que celui de la voisine est déjà à huit repas, ne paniquez pas ! De même, la durée des tétées n'a pas à être minutée. Mais personne ne contestera qu'allaiter toutes les deux heures pendant une demi-heure est harassant. Une fois que l'allaitement est mis en route, rien ne vous empêche de tirer votre lait ou de donner un biberon de temps à autre, quand vous êtes fatiguée.

Dois-je le peser quotidiennement ?
Une pesée par semaine est bien suffisante et moins angoissante. Des variations sont possibles d'un jour à l'autre et la seule nécessité est que votre enfant prenne régulièrement du poids, malgré ses éventuelles régurgitations. Utilisez la même balance si elle est manuelle. Sachez aussi que les centres de PMI en mettent gratuitement à votre disposition.

De quelle manière sevrer mon bébé ?
Il suffit de remplacer, toutes les semaines, une tétée au sein par un biberon. Même si un sevrage sur quinze jours est possible, il est préférable que cela se fasse progressivement. Et vous n'aurez à prendre aucun médicament pour arrêter la lactation. En cas de reprise du travail, il est possible de garder les tétées du matin et du soir.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 00:59:53    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Si vous allaitez au biberon

Puis-je quand même le mettre au sein quelques jours ?
Si vous avez envie de tenter l'aventure, sans pour autant être contrainte sur le long terme, rien ne vous empêche de donner le sein le temps de votre séjour à la maternité, par exemple.

Faut-il stériliser les biberons ?
Il ne semble pas que ce soit réellement nécessaire si vous prenez la précaution de laver soigneusement les biberons immédiatement après les repas ou s'ils passent directement au lave-vaisselle. Ce geste s'avérera superflu dès que votre enfant commencera à porter son pouce ou des objets à sa bouche.

Comment faire le mélange eau et lait ?
Le biberon est d'abord rempli d'eau tiède, ensuite seulement de la quantité nécessaire de lait. L'eau employée peut être minérale ou de source destinée aux nourrissons. Vous pouvez parfois utiliser celle du robinet si elle ne contient pas trop de nitrates : la mairie de votre ville vous le confirmera. N'oubliez pas de bien araser la cuillère qui mesure le lait : si vous en mettez plus, le biberon risque de ne pas être digeste.

Quelle quantité de lait dois-je préparer ?
Les biberons seront de 90, 120 ou 200 ml, sachant qu'un bébé d'un mois et demi peut avaler une quantité de lait plus importante qu'un bébé de trois mois. Prévoyez large, car il n'y a rien de plus désagréable qu'un bébé qui hurle de désespoir devant une tétine vide. A contrario, retenez-vous de lui demander dix fois : " Tu es sûr que tu ne veux pas finir ? ", car ce n'est pas le but.

Puis-je donner un biberon non terminé ?
Jamais. Au-delà d'une heure, la prolifération microbienne contraint à jeter le reste de lait. En revanche, un biberon préparé à l'avance peut être conservé une douzaine d'heures au réfrigérateur.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 01:00:11    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

A l'âge des compotes et des purées

Quand doit-on diversifier l'alimentation ?
Pour contrer le risque d'allergies, la diversification de l'alimentation des tout-petits ne se fait plus à présent avant quatre mois, et peut même attendre six mois. Commencez par introduire une cuillerée de légumes mixés dans le biberon du midi, pour que bébé en découvre le goût, puis augmentez progressivement les quantités. A l'heure du goûter, faites-lui découvrir la compote de fruits... et la cuillère. Les préparations « maison » ont un goût et une texture inimitable mais, certains jours, vous serez heureuse de pouvoir recourir aux surgelés sans additifs et aux petits pots.

Quelle quantité de viande et poisson par jour ?
Ce n'est qu'à l'âge de cinq mois environ que votre enfant deviendra " carnivore ". Une cuillerée à café de viande ou de poisson cuits à la vapeur, ou pochés est suffisante. Mixés, ils seront introduits petit à petit dans le biberon.

Dois-je saler et sucrer ses aliments ?
Inutile d'ajouter du sucre aux compotes de fruits qui en possèdent déjà, et du sel aux purées. Ce sont de bonnes habitudes alimentaires que vous pouvez ainsi donner à votre enfant, et ce dès son plus jeune âge.

Quelle boisson lui donner ?
Jusqu'à un an, c'est le lait deuxième âge qui reste la boisson la plus adaptée à votre bébé. Donnez-lui de l'eau quand il a soif, et en période de grosse chaleur. Les jus de fruit, eux, n'ont vraiment rien d'indispensable !

Que faire quand mon bébé mange moins ?
Pas grand-chose, à moins que vous n'ayez envie que le repas ne se transforme en bataille de projectiles ! Les bébés, comme nous, connaissent des périodes de moindre appétit, compensées par des moments de plus grande voracité. Il se peut aussi que le goût d'un légume ou d'un fruit ne lui plaise pas du tout. Rien d'alarmant à cette attitude si votre enfant grandit, sourit... et se porte bien.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 01:00:35    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Je veux dormir... comme un bébé !

Vivement qu'il fasse ses nuits ! Le sommeil en dents de scie des nourrissons est un vrai fauteur de troubles pour celui des parents. Armez-vous de patience !

Pourquoi n'a-t-il pas le même rythme que moi ?
On dit, à tort, que le nouveau-né " confond " le jour et la nuit. En réalité, jusqu'à quatre mois, son horloge biologique n'est tout simplement pas réglée sur vingt-quatre heures. Chez lui, un cycle veille-sommeil-alimentation se répartit sur environ quatre heures de temps. De ce fait, ses réveils sont nombreux, aussi bien le jour que la nuit.

Comment l'aider à trouver le sommeil ?
Pendant la journée, il peut dormir dans une pièce à la lumière et dans le bruit ambiant habituel. La nuit, occupez-vous de lui dans une semi-obscurité (les variateurs de lumière se révèlent très utiles) et en parlant doucement. Quant aux moyens de l'aider... c'est à vous de les trouver ! Vous découvrirez vite s'il adore être bercé au son de votre voix, être baladé dans un kangourou ou s'il aime plus que tout s'endormir au sein. Dans tous les cas, il n'y a aucun intérêt à laisser un nouveau-né pleurer longtemps dans son berceau : il ne fera pas ses nuits plus vite.

Dans quelle position le coucher ?
Pendant les premiers mois, couchez-le sur le dos et sur un matelas ferme. L'adoption de ces mesures a permis, ces dernières années, de réduire de 80 % le nombre de cas de mort subite du nourrisson. Dans l'idéal, la température de la chambre doit être de 18 à 20 °C. Mais c'est une donnée bien difficile à maîtriser dans certaines régions ou quand les voisins surchauffent leur appartement ! Dans ce cas, ne l'habillez pas trop chaudement. S'il a les mains froides, ne vous inquiétez pas : c'est une manière de réguler sa température interne. Ne recourez pas aux couettes, polochons, oreillers, même fallacieusement estampillés " spécial bébé ".

Dans la journée, faut-il le réveiller pour le faire manger ?
Certainement pas ! Un nouveau-né peut sans dommages sauter une tétée, et le fait d'interrompre sa sieste ne vous fera pas « gagner »quelques heures la nuit. En revanche, vous regretterez rapidement de ne pas avoir sauté sur l'occasion pour vous reposer.

Se développera-t-il moins bien s'il dort peu ?
La durée du sommeil varie d'un bébé à l'autre, et un enfant de trois semaines peut déjà connaître d'assez longues périodes d'éveil entre deux repas. Aucune étude n'a encore prouvé que les " petits dormeurs " ont une moins bonne croissance.

Faut-il le coucher à tout prix dans son lit ?
Il est recommandé de ne pas laisser un enfant plus de deux heures d'affilée dans une coque ou un transat. Mais quand cela arrive de manière exceptionnelle, il n'y a là rien de dramatique. Si vous redoutez de le réveiller en le changeant de place, laissez-le au pays des rêves. Par contre, n'utilisez ni le transat ni la coque pour ses nuits. Est-il vraiment éveillé ?
Ce n'est pas parce que votre bébé bouge qu'il faut le prendre immédiatement dans vos bras. S'il fait des bruits de bouche, produit des mimiques et a des mouvements oculaires désordonnés, il est probablement en phase de sommeil agité. Attendez qu'il ait les yeux bien ouverts et communique pour vous en occuper. S'il se réveille pendant la nuit, essayez de ne pas vous précipiter au moindre pleur. Il se peut que votre bébé se rendorme très vite.

Peut-il dormir dans notre chambre ?
C'est une décision à prendre en couple. Rien ne s'y oppose si cela peut vous rassurer ou faciliter l'allaitement. Cependant, ne vous sentez pas coupable si vous êtes incapable de dormir à côté d'un petit être qui fait beaucoup de bruit : les nuits d'un nouveau-né sont souvent bien agitées. Votre enfant ne sera pas traumatisé si vous le faites dormir dans sa chambre. Donnez-lui simplement l'occasion d'y passer aussi quelques moments agréables dans la journée (vous pouvez, par exemple, y jouer avec lui) afin que celle-ci ne se transforme pas en simple dortoir.

Pourquoi pleure-t-il dès la tombée de la nuit ?
Mystère... De nombreux nourrissons connaissent cette longue phase d'éveil agitée de cris et de larmes. Ce ne sont ni des signes de faim ni de douleur. Que faire ? " Ce qu'on peut ", répond sobrement le Dr de Leersnyder, pédiatre. C'est une période souvent éprouvante pour les parents, qui peuvent tenter d'apaiser leur enfant en le berçant, en lui parlant tendrement, en baissant la lumière... Là encore, il faut s'armer de patience.

Fera-t-il plus vite ses nuits avec un biberon de céréales ?
" Les céréales ne modifient ni le rythme des repas ni le sommeil des bébés ", affirme le Dr Grandsenne, pédiatre. " Cela peut parfois aider le nourrisson à passer un cap ", tempère le Dr Hélène de Leersnyder. Tant que votre bébé n'est pas physiologiquement capable de dormir toute une nuit, sachez qu'elles ne font pas de miracle. Quant aux quantités indiquées par les industriels, elles sont souvent excessives. Fiez-vous plutôt aux recommandations du pédiatre. Et supprimez-les dès que votre enfant peut s'adonner au plaisir de grignoter un petit quignon de pain !

Pas de sirop !
Eprouvée par le manque de sommeil, vous pouvez être tentée de lui donner une petite cuillerée de sirop pour qu'il dorme plusieurs heures d'affilée. Le Dr de Leersnyder, spécialiste des troubles du sommeil, met en garde contre cette pratique : " Il est exclu de donner un sirop à un enfant de moins de six mois, et jamais en automédication. A cet âge, on ne peut pas parler de troubles du sommeil, et l'administration d'un médicament chez un si jeune enfant peut instaurer un conditionnement néfaste. " Si vous avez le sentiment d'être dépassée, adressez-vous plutôt à un médecin, pour apprendre à gérer le sommeil de votre bébé.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vosco
Accroc
Accroc

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 3

Messages: 15 170

MessagePosté le: 21/07/2006 01:01:13    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

Santé

Le calvaire du pollen !

Forme

Après le bodypump, le bodybalance

Nutri

La Slow Food ou le retour des épicuriens

Décodez les besoins de votre bébé de 0 à 6 mois

Comment interpréter les réactions de votre nourrisson.

* Je suis si petit et j'ai déjà des soucis
* Faites-vous aider !
* J'adore prendre mon bain
* Si vous allaitez au sein
* Si vous allaitez au biberon
* A l'âge des compotes et des purées
* Je veux dormir... comme un bébé !
* Alors, on joue avec moi ?

Alors, on joue avec moi ?

Attentive au développement de votre bébé, vous avez envie de tout mettre en oeuvre pour l'éveiller au monde. Découvrez quelques moyens de stimuler ses cinq sens.

Dois-je lui parler " bébé " ?
" Tout d'abord, il faut bien évidemment parler à votre enfant. S'il ne comprend pas les mots au sens où vous l'entendez, il perçoit vos intonations. ", souligne la psychologue Anne Bacus. Et le langage n'est-il pas le moyen rêvé pour faire découvrir son petit monde à votre tout-petit ? Employez des mots simples tels que : " Je vais t'emmener dans ta chambre pour la sieste ", " Regarde cette jolie figurine ", etc. Il ne sert à rien de simplifier à outrance les mots que vous utilisez. Ne vous y forcez pas, mais ne culpabilisez pas si des expressions inattendues et " bébêtes " vous viennent aux lèvres.

Puis-je le masser ?
Il n'y a rien qui s'y oppose si vous en avez envie et si votre bébé semble détendu. Certains centres de PMI organisent des ateliers collectifs de massage, mais vous pouvez le faire seule, chez vous. Après avoir enduit vos mains d'huile d'amande douce, massez-le doucement en nommant les parties de son corps que vous touchez.

Comment l'inciter à se mouvoir ?
En dehors des temps de sommeil, il est important que vous mettiez régulièrement votre bébé sur le ventre. Il pourra ainsi renforcer sa musculature et apprendre à dégager sa tête si besoin est. Tant qu'il n'en est pas encore capable seul, il appréciera que vous l'aidiez à tenir debout ou assis. Mais rien de tout ça n'en fera un enfant au développement moteur précoce. Quoi qu'il arrive, il progressera à son rythme...

Avec quels jouets peut-il s'amuser ?
C'est surtout à partir de trois mois que votre enfant commencera à jouer avec les objets. Auparavant, il se contentera d'un mobile coloré accroché à son lit et d'une boîte à musique. Puis viendra le temps du tapis d'éveil, du hochet et du premier imagier. Le fait que vous partagiez ces moments avec votre bébé participera d'autant plus à son éveil à la vie.

A quel âge peut-il devenir un " bébé nageur " ?
Il serait plus juste de parler de bébé barboteur ! L'objectif n'est pas l'apprentissage de la natation mais la familiarisation avec l'eau. Cette activité peut débuter dès les trois mois du bébé, s'il a reçu deux injections du vaccin D.T.C.P. Hib**. Dans une piscine chauffée à 32 °C, vous pourrez l'emmener à la découverte des sensations procurées par l'eau et des jeux mis à disposition par les associations organisatrices. Ces dernières peuvent être agréées par la Fédération des activités aquatiques d'éveil et de loisirs*. Un maître nageur doit est présent.

* FAAEL, 5, cité Griset, 75011 Paris,
Tél. : 01 43 55 98 76. Internet : www.fael.asso.fr
** Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite
et méningite à Haemophilus influenzae b
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
titibou78
Administratrice
Administratrice

Hors ligne


Sexe: Femme
Nombre d'enfants: 2

Messages: 54 190

MessagePosté le: 21/07/2006 11:46:55    Sujet du message: les pleurs Répondre en citant

et bien miss tu nous en a mis un paquet Very Happy , j'espère que ça t'aidera au moins pour que ton tit bout dorme mieux Wink
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Lydie et ses p'tits bouts.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: 11/12/2016 00:16:31    Sujet du message: les pleurs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bébé Bonheur Index du Forum -> Nos enfants -> Au quotidien avec les enfants -> Leur santé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


My Topsites List